Somme 18

mars à septembre 1918 dans le Santerre

Dominik Richert, Alsacien incorporé dans l’armée allemande (il désertera en juillet 18) se trouve en avril 18 près de Marcelcave :

« on ne pouvait avancer que lentement sur ce terrain détrempé par la pluie, tant la boue gluante nous collait aux bottes. J’entendis appeler dans le bas-côté de la chaussée : ‘Fritz, Fritz et quelques mots encore que je ne saisis pas. Je dis ‘Tommy’ et descendis dans le fossé ».

pour lire l’extrait en totalité, ainsi que la source, cliquer sur ce lien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :