Somme 18

mars à septembre 1918 dans le Santerre

Heinrich Büsemeyer, né en 1884 en Westphalie, était maître d’école. Vu sa profession et son âge, ce n’est qu’en 1916 qu’il a été appelé. Après l’est de la France, il arrive fin avril sur les bords de l’Avre. Il espère pouvoir, après les durs combats, bénéficier d’un peu de repos.

Un camarade décrit ses derniers instants, le 16 mai à 4h du matin : « Au bois Sénécat, la compagnie venait d’être relevée. Sur le chemin du retour, une grenade l’a mortellement touché. Ce n’est que le lendemain que nous avons pu aller rechercher son corps. Nous l’avons enterré à mi-chemin entre Castel et Morisel, à 100 m. de l’Avre »

Après guerre, sa dépouille n’a jamais été retrouvée.

buesemeyer1

source et un long article que lui a consacré son petit-fils (édition papier disponible chez l’auteur de ce blog)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :