Somme 18

mars à septembre 1918 dans le Santerre

martin2

Alexis Victor MARTIN, né en 1892 au Havre, est au front de nombreux mois (2 août 1914 au 24 décembre 1914 et du 25 décembre 1915 au 20 octobre 1916, date à laquelle il est hospitalisé). Il est blessé deux fois. La première aux jambes par éclat d’obus le 25 décembre 1914 (cicatrice et raideur tibio-tarsienne), la deuxième (intoxication par les gaz : il souffrira d’une « pleurite des sommets », infection de la plèvre) à Grivesnes, le 10 mai 1918 lors de l’offensive allemande en Picardie. Il est cité à l’ordre du régiment « mitrailleur remarquable, est resté à son poste de combat sous un bombardement prolongé jusqu’à ce qu’il soit blessé ».

Pendant l’Occupation, Alexis Martin est arrêté dans la nuit du 24 au 25 juin 1941 « à la demande du Commissaire de police de Boulogne« . Interné à Royallieu (Compiègne), d’où il est déporté à Auschwitz dans le convoi du 6 juillet 1942 dit des «45000». Ce convoi d’otages composé, pour l’essentiel, d’un millier de communistes (responsables politiques du parti et syndicalistes de la CGT) et d’une cinquantaine d’otages juifs (1170 hommes au moment de leur enregistrement à Auschwitz). Alexis Martin meurt à Auschwitz le 17 août 1942 d’après le certificat de décès établi au camp d’Auschwitz.

martin1

plus de détails ici : http://politique-auschwitz.blogspot.fr/2012/05/martin-alexis-victor.html

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :