Somme 18

mars à septembre 1918 dans le Santerre

https://i1.wp.com/ekladata.com/qZIvQhKmCl-5fUob2IwEDmBgu9c.jpg

Léon BLANC, né le 2 mai 1884 à Sabadel, directeur au grand séminaire, engagé volontaire infirmier aumônier au 7°RI, une blessure, évacué pour maladie ( 1918) , mort 18 avril 1919 à l’Hôpital de Cahors

A été mêlé aux actions suivantes : 1917, Champagne, Verdun; 1918, Hangard-en-Santerre

1° ordre Brigade, 1916 : « Après l’attaque du 2 mai, s’est prodigué pour dégager et transporter les blessés, malgré les difficultés et les dangers de l’opération »

2° ordre Armée, 24 mai 1917 : « A fait preuve, comme brancardier-aumônier, d’un dévouement et d’un courage extraordinaires, en prodiguant ses soins aus blessés sur la ligne de feu et en allant ramasser les morts dans les endroits les plus périlleux » ( avril 1917) »

3° ordre C.A. 1918 : « Brancardier modèle. Le 24 avril 1918, sous un violent bombardement et sous un tir intense de mitrailleuses, méprisant le danger, est allé chercher, sur le champs de bataille, les blessés graves dont l’état nécessitait des soins immédiats. Sans repos, a continué toute la journée sa périlleuse mission. »

4° Méd. Mil. 21 juin 1919 : « Infirmier d’une bravoure légendaire au régiment, qui s’est distingué en Champagne et à Verdun, en 1917, et à Hangard-en-Santerre, le 24 avril 1918; s’est dévoué pour assurer son service jusqu’à l’extrême limite de ses forces. Une blessure. trois citations »

source

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :