Somme 18

mars à septembre 1918 dans le Santerre

« A midi, une quarantaine de Belges, des deux sexes, hommes, femmes et enfants, de la province du Hainaut, fuyant devant l’ennemi qui ravage tout chez eux, arrivent à Hangest et nous apprennent que les Allemands sont à Cambrai.

Ils déjeunent à l’hospice Brulin d’un repas hâtivement préparé par les religieuses, puis M. Paul Mortier, conseiller d’arrondissement, leur offre le logement dans une vaste salle dépendant de sa maison situee rue d’Arvillers, au coin de la route de Davenescourt, où ils s’installent confortablement; mais, deux jours après, l’approche de l’ennemi les oblige à quitter leur abri momentané, et tristes, ils continuent leur pérégrination dans la direction de Moreuil, à la recherche d’un refuge leur offrant plus de sécurité« .

revoir lien pour que page en entier   lire l’article en suivant ce http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6244031k/f6.item.mini

 » target= »_blank »>lien

 

Catégories : 1914

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :