Somme 18

mars à septembre 1918 dans le Santerre

(1916)

 

voir ici :

liens :

https://fr.wikipedia.org/wiki/No_Man%27s_Land_(chanson)

https://en.wikipedia.org/wiki/No_Man%27s_Land_(Eric_Bogle_song)

https://de.wikipedia.org/wiki/Green_Fields_of_France

version intégrale ici

version intégrale (en allemand) ici


(text emprunté à cette vidéo):

Ich hatt’ einen Kameraden,
Einen bessern findst du nit.
Die Trommel schlug zum Streite,
Er ging an meiner Seite
In gleichem Schritt und Tritt.
Eine Kugel kam geflogen:
Gilt’s mir oder gilt es dir?
Ihn hat es weggerissen,
Er liegt vor meinen Füßen
Als wär’s ein Stück von mir
Will mir die Hand noch reichen,
Derweil ich eben lad’.
« Kann dir die Hand nicht geben,
Bleib du im ew’gen Leben
Mein guter Kamerad! »

I had one faithful comrade
‘Ere we heard the trumpet’s call,
And we pledged our hearts forever
In battle joined together
To beat the foe or fall.

A musket shot came screaming
To seal his fate or mine
Right at my feet he stumbled,
And friendship’s shrine it crumbled
Around that friend of mine.

His hand is blindly seeking
The clasp I cannot give
For duty calls me onward
Farewell my dying comrade,
Our love shall ever live.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :